قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus 


إبحـث في الموقـع ...

ألبــــوم الصــــور

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahaomabinbadisbassairveccosassalachihabbinnabilejeunemusulmansultan cerhso shamela wefaqdev iktab

Et la vie continue à Sarajevo…

livre-vie-continueQuand Patrick Bright reporter débarque à Sarajevo assiégée en 1993, il est prêt à toutes les éventualités. C'est pourquoi il accuse avec sang-froid l'attaque d'un sniper juste quelques heures après son arrivée. Avec Qacem le Bosniaque, il fait les premiers constats. Tant de chose à revoir, tant de véritées écornées et l'inconnu devant soi.

Présentation du livre:

Quand j'ai commencé à écrire ce roman, je l'ai fait en toute solidarité avec la Bosnie-Herzégovine. Au fil des jours et de la documentation, je découvrais un pays, des ethnies, des religions et surtout un conflit. J'ai eu l'occasion de parler avec deux Bosniaques qui à l'époque un résidait en Algérie et l'autre venait d'échapper au siège de Sarajevo et venait d'arriver sur Alger.
Inès est une jeune Bosniaque de Sarajevo, une jeune femme professeur de langue, qui s'est retrouvée avec sa famille et avec les habitants de Sarajevo de tous bords piégés.
J'ai voulu exprimer les peurs, la colère, la rage et surtout l'envie de s'en sortir.
Mon propre pays l'Algérie était dans la tourmente quand je me suis mise à écrire "Et la vie continue à Sarajevo...". Ecrire ce roman a été pour moi un acte de résistance, au lieu d'accepter l'innaceptable, je suis partie avec le personnage de Inès Kirvitc et j'ai vécu des moments inoubliables.