قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus 


إبحـث في الموقـع ...

ألبــــوم الصــــور

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahaomabinbadisbassairveccosassalachihabbinnabilejeunemusulmansultan cerhso shamela wefaqdev iktab
الجمعة, 02 شباط/فبراير 2018 09:41

Hassnâa Ben Sâad la martyre de la bataille de Fellouja 13

كتبه  Afaf Aniba
قيم الموضوع
(0 أصوات)
Hassnâa Ben Sâad la martyre de la bataille de Fellouja 13

Arrivé à Bassorah, le général Petros eut une réunion avec le chef de la mission militaire Brittanique. Il nota une fois de plus que la population Irakienne s’accordait à rendre difficile la tâche des uns et des autres. Les attaques étaient régulière et la classe politique naissante dans la région était en posture délicate, traiter avec les soi-disant libérateurs Américains n’était ni plus ni moins qu’une trahison et les choses n’avançaient guère.

De retour au QG, Petros eut un planning chargé, au moment où il allait se retirer pour une pause de deux heures la nuit venue, il eut un appel de Paul Bremer !

-Rien ne se passe comme prévu Paul, fit le général en grincant des dents.

-Je le sais mais ce n’est pas une raison de se laisser abattre…

-A qui le dis-tu ? Fit le ton glacial Petros, tu as choisi une personne sénile et je ne vois pas du tout Bahr Al-Ulum à un poste aussi éreintant, il aura fort à faire.

-Pratiquement, je n’ai pas le choix. Tous ceux que j’ai approché veulent des pouvoirs élargis et agir selon les intérêts de leurs clans, c’est effarant, personne ne pense à l’intérêt public, fit amère Paul Bremer.

-S’ils tenaient tant soit peu à l’intérêt public mon cher il n’y aurait pas eu de guerre, tu dois être au plus près de Bahr Al-Ulum, répliqua Petros.

-Certainement, fit le ton bref le gouverneur général. Il détestait le ton péremptoire du militaire. La communication terminée, il décida d’inviter Bahr Al-Ulum à dîner avec lui, une façon des régler les derniers détails avant l’annonce de demain.

Hassnâa assise en face de son frère Maher, semblait guetter sa réaction. Etant chirurgien en chef à l'hôpital militaire Saddam Hussein, il venait d'apprendre que sa sœur devait remplir une mission auprès de la dixième unité  de la première division des Marines.
Il avait son regard posé sur elle, Allah en créant Hassnâa lui avait fait don de la beauté et l’avait doté d'une grande intelligence. Remplaçant leur père passé à la résistance Irakienne, il avait envie de lui dire, "N'y vas pas" et pourtant, il avait cette ferme certitude qu´il lui faisait croire qu'aucun soldat ou militaire Américain ne pouvait nuire à son adorable sœur, "Parce que tout simplement Hassnâa est née coiffée, Allah a toujours veillé sur elle et l'a protégé "lui avait confié six ans plus tôt Hajj Omar Ben Sâad, leur père.
Il sourit au souvenir de sa jeune soeur à seize ans et comment sa main avait été demandée depuis cet âge là par plusieurs hommes de la tribu et de tout l'Irak. Ravi, leur père refusait l'un après l'autre les prétendants consultant à chaque fois sa fille.
Celle-ci rejetait invariablement les demandes de mariage et il se souvint qu'elle lui fit une réponse étonnante un jour :" Baba l'homme que je dois épouser doit être plus qu'exceptionnel !!!!!!!!!!"

قراءة 126 مرات آخر تعديل على الأحد, 06 أيار 2018 19:05

رأيك في الموضوع

{ مَا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلَّا لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ } سورة ق الآية 18