قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus 


إبحـث في الموقـع ...

  1. أحدث التعليــقات
  2. الأكثــر تعليقا

ألبــــوم الصــــور

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahaomabinbadisbassairveccosassalachihabbinnabilejeunemusulmansultan cerhso shamela wefaqdev iktab
السبت, 02 آذار/مارس 2019 20:34

Chams Al-hakh première présidente de l'Algérie et Najm eddine juge suprême de l'Algérie 12

كتبه  Afaf Aniba
قيم الموضوع
(0 أصوات)
Chams Al-hakh première présidente de l'Algérie et Najm eddine juge suprême de l'Algérie 12

Au dîner ce soir-là le juge suprême évoqua avec la présidente son travail :

-Afficher les ramifications compliquera grandement nos investigations et les médias sont très exigeants là-dessus, annonçat-il.

-Oui, mais nous devons préserver nos sources d'infomation, aucun informateur n'acceptera de coopérer avec l'oeil de la caméra visé sur lui, rétorqua la jeune femme.

-Assurément ! C'est pourquoi  nous devons donner une nouvelle identité aux informateurs, jusqu'ici je comparerais la corruption à un écheveau de laine, tout est entrêmélé de telle manière que démêler quoi que ce soit relève d'un véritable tour de force. Fit le ton pensif Nejm-Eddine.

-Je ne le sais que trop bien mais avons-nous le choix ?

-Bien sûr que non, nous devons faire avec, affirma son mari. L'effarant est que les révolutionnaires de 1954 très peu d'entre eux ont résistés aux sirènes du gain facile.

-Oui, un vrai gâchis, fit le ton désabusé la présidente.

-Une grande désillusion pour nos patriotes et historiens mais ce qui m'importe en tant que chargé du dossier de la justice est de pouvoir mettre la main sur les biens et l'argent détournés, ceci implique une coordination sans faille entre nos finances, nos services anti-corruption, témoins et agence internationale surtout les banques, je devrais faire un saut à Genève pour en parler à fond avec la directrice de la régulation internationale. Déclara Naj-Eddine.

-Vas-y, moi en attendant je devrais rendre visite à notre voisin royal et ensuite commencer la délicate opération de déminage du dossier le Sahara Occidental marocain, fit la jeune femme.

Avant son voyage en Suisse, Najm-Eddine eut un entretien avec le ministre de la défense :

-J'ai besoin de votre plein appui, nous allons avoir à traiter un dossier plus que épineux, quelques uns de nos militaires de l'ALN ont au lendemain de l'indépendance fait des coupes larges sur le budget et les terres. Nous devons faire un recencement clair et net de ce qui doit être récupéré par l'état

-Ne devrions-nous pas travailler à partir de l'examen général des finances de l'époque effectué par vos services ? S'enquit le général.

-Oui et non car  pour votre connaissance, il y a eu des comptes qui ont été tout simplement occultés, donc rien ne subsiste de probant sauf l'archive colonial des cadastres. Répondit le juge suprême.

قراءة 79 مرات آخر تعديل على السبت, 30 آذار/مارس 2019 15:52

رأيك في الموضوع

{ مَا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلَّا لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ } سورة ق الآية 18