قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus 


إبحـث في الموقـع ...

  1. أحدث التعليــقات
  2. الأكثــر تعليقا

ألبــــوم الصــــور

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahaomabinbadisbassairveccosassalachihabbinnabilejeunemusulmansultan cerhso shamela wefaqdev iktab
الجمعة, 27 كانون1/ديسمبر 2019 04:27

Vers Bethléem Episode 4

كتبه  Afaf Aniba
قيم الموضوع
(0 أصوات)
Vers Bethléem Episode 4

Elle du revenir sur ses pas et lui répondre :

-Oui, c’est moi bonjour Peter O’Neil.

-Comment allez-vous … Il s’interrompit :

-Oh mais vous êtes enceinte, mes plus sincères félicitations !

Elle fit oui de la tête, Peter O’Neil était l’un des rares amis Américains que s’était fait Issam pendant les années de son exil. Journaliste indépendant, il avait un esprit de vérité qui le mettait souvent en conflit avec ses compatriotes et les éventuels rédacteurs en chef avec lesquels il travaillait, Issam de son vivant lui vouait un respect profond et un sentiment d'amitié très vif. Elle l’avait connu pour la première fois le jour de son mariage, il avait été l’un des témoins de son mari en ce jour le plus heureux de leurs vies. Malheureusement de retour à Beitlehm, Issam et devant la réalité complexe de l‘existence sur sa terre du espacer ses contacts avec son ami américain jusqu'à les couper complètement deux ans avant sa mort. De retrouver Peter O’Neil en ces circonstances avivait en elle de très beaux souvenirs devenus par l’absence irréversible de Issam intolérable. Autour d’eux, se fit un mouvement, les passagers s’attroupaient devant les deux issues de l’autocar, le chauffeur et un autre employé de la station contrôlaient les bagages des voyageurs avant de leur permettre de monter.

 

Le tour de Dhoha vint, elle choisit un siège du fond. Sur ses pas, O’Neil s’empressa de prendre place prés d’elle, il avait été stupéfait en découvrant la jeune femme. L’aspect de celle-ci l’avait surpris encore plus, à la jeune femme au sourire gaie, aux yeux pétillants de vie, à l’humeur vive avait succédé une autre personne. Il était frappé par son air absent, elle regardait autour d’elle comme si elle était suspendue au bord d’un abîme sur le point de tomber dedans. Tout son être dégageait une impression de profond accablement :

-Qu’est ce qui se passe Dhoha, tu as l’air malheureuse comme une pierre ? S’enquit-il.

Dans le passé, il avait le don de la hérisser. Avec son franc-parler, il émettait des opinions qui mettaient à nu la laideur et la brutalité de chose qui faisaient cause commune avec la vie et le voilà après des années d’absence qui venait la démasquer avec sa manière abrupte :

-Tu as cependant gardé ton expression buté, celle que tu arbores quand tu veux t’enfermer dans ta coquille. Ajouta t-il.

Un passager devant lui venait d’allumer une cigarette :

-S’il vous plaît, je ne supporte pas la fumée de cigarette, ne pouvez-vous pas changer de place pendant qu’il est encore temps ? Fit-il remarquer en arabe au fumeur, celui-ci lui décochant un regard noir se leva néanmoins. Revenant à la jeune femme, il prit l’air de celui qui est décidé à en avoir le cœur net, lui annoncer de but en blanc l’assassinat de Issam serait trop pénible pour lui, elle ne savait comment s’y prendre, pourquoi a t-il fallut qu’elle voyage le même jour que Peter O’Neil ? Est-ce le destin ?

Elle fut interrompue dans ses réflexions par la voix impatiente de l’américain :

-Alors Dhoha ? D’abord comment va Issam et que faisais-tu à Gaza ?

La pâleur soudaine qui envahit le visage de la jeune femme lui fit deviner la moitié de la vérité :

-Quelque chose est arrivé à Issam n’est ce pas ? Fit-il le ton sourd.

Baissant la tête, elle lâcha dans un souffle :

-Issam n’est plus O’Neil.

قراءة 76 مرات آخر تعديل على الأحد, 05 كانون2/يناير 2020 16:26

رأيك في الموضوع

{ مَا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلَّا لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ } سورة ق الآية 18