قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus 


إبحـث في الموقـع ...

  1. أحدث التعليــقات
  2. الأكثــر تعليقا

ألبــــوم الصــــور

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahaomabinbadisbassairveccosassalachihabbinnabilejeunemusulmansultan cerhso shamela wefaqdev iktab
الخميس, 02 كانون2/يناير 2020 16:49

Vers Bethléem Episode 5

كتبه  Afaf Aniba
قيم الموضوع
(0 أصوات)
Vers Bethléem Episode 5

Stupéfait, il fit :

-De quoi est-il mort ?

-Il a été assassiné de sang-froid.

Etouffant un hurlement l’homme sentit la terrible morsure de la douleur, il se tint immobile un long moment, le voyant dans cette position Dhoha crut nécessaire de lui fournir une explication, se redressant enfin Peter l’examina longuement puis d’une voix émue, fit :

-Je suis sincèrement désolé pour toi Dhoha, toute ta personne trahit la tragédie que tu viens de vivre, Issam ne méritait surtout pas cela de sa patrie et moi qui me faisait une joie d’être ici et de pouvoir vous rendre visite à Beitlehm, tu es brave, tu es capable de dépasser cette horrible épreuve, j’en suis sûr.

Elle fut touchée par ses marques de sympathies et sa confiance, à un esprit aussi pratique que celui de Peter O’Neil qu’avait-elle à dire ? Qu’elle ne pouvait reprendre le dessus tant que les assassins de son mari demeuraient impunis ?

-Où en est l’enquête ? Fit-il à l’improviste.

Surprise elle répéta :

-Enquête ? Quelle enquête ?

Ce fut au tour du jeune homme de la regarder effaré :

-Comment cela ? Issam n’est-il pas mort assassiné ?La police de Beitlehm n’a t-elle pas instruit une enquête pour capturer ses assassins ?

Le sourire amer, elle secoua la tête :

-Si, mais c’était une pure formalité pour la classer et déclarer que l’assassin est introuvable. Répondit-elle.

-Je comprends maintenant pourquoi tu es ici, tu as une idée sur l’identité du criminel, est-ce exact ?Avançat-il.

Dhoha hocha la tête d’un mouvement affirmatif. A cet instant le bus s’ébranla lentement, dans les artères bondées par les piétons et les voitures, il roulait à une allure d’escargot, bientôt il dépassa les faubourgs de la ville, accélérant le chauffeur conduisit plus vite n’excédant pas les soixante-dix km / heure.

-Est-ce que tu as réussit dans ta mission à Gaza ? S’enquit le reporter.

Le ton franc, elle répondit :

-Je ne le sais pas à vrai dire.

Un silence se fit entre eux deux, les voyageurs la plupart somnolaient, O’Neil fit d’une voix basse :

-Ne veux-tu pas savoir ce que je fais ici?

-Si. Fit-elle de la tête. 

-Un organisme canadien de développement m’a charger de tâter le terrain ici, bientôt je devrais leur présenter un rapport complet sur les perspectives économiques du pays.

En l’écoutant, elle ne put s’empêcher de penser à Issam qui aurait été heureux de l’assister dans son travail en le mettant en relation avec quelques industriels palestiniens émigrés désireux d’investir un paysage pauvre, misérable. Le dénuement presque total qui accablaient des centaines de milliers de foyers palestiniens était alimenté par une dépendance de plus en plus effrayante du bon vouloir de l’économie israélienne, naïvement les palestiniens persistaient à croire possible un essor économique en grande partie hypothéqué par un voisin israélien belliqueux décidé à imposer sa mainmise en monopolisant toutes les ressources de l’économie palestinienne et en se présentant comme le seul débiteur sur la place financière.

 

قراءة 238 مرات آخر تعديل على السبت, 11 كانون2/يناير 2020 08:07

رأيك في الموضوع

{ مَا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلَّا لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ } سورة ق الآية 18