قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus  


إبحـث في الموقـع ...

  1. أحدث التعليــقات
  2. الأكثــر تعليقا

ألبــــوم الصــــور

1f37cbc9fb3bec15836bb135bb6e2a8f 

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahbinbadisassalacerhso  wefaqdev iktab
الجمعة, 12 آذار/مارس 2021 20:38

Mes bêtises et la patience de Mokhtar Aniba

كتبه  Afaf Aniba
قيم الموضوع
(0 أصوات)

Quand je reviens en arrière et que je me remémore mes bêtises et la patience dont a fait preuve mon père, je dois louer Allah pour m'avoir donné Mokhtar Aniba comme père.

Toute petite, vers les six ans et demi, il me trouva en train de farfouiller dans ses papiers :

-Que fais-tu Afaf ? M'avait-il demandé.

Je le regardais embarrassée, tout en me retirant.

A mes huit ans, je l'entendis prononcer "Secret d'état". Je suis allé cherché dans un dictionnaire ce que voulait dire le terme puis à table tout sérieusement , je lui demandais :

-Baba tu parlais ce matin d'un secret d'état, j'ai compris ce que cela signifie, peux-tu me le dire ?

Mon père avait sourit "Si je te le dirais ce ne sera plus un secret d'état."

Je le regardais, désappointée.

A mes neuf ans, un matin j'étais trop impatiente pour connaître notre prochaine destination, je lui avait demandé alors qu'il me ramenait à la maison de l'école  :

-Alors Baba c'est quoi notre destination l'Argentine ou l'Indonésie ?

Il me répondit en souriant :

-Je ne le sais pas encore.

Et quand tu le sauras ?

-Quand mon supérieur me l'apprendras Afaf.

-Qu'attends -tu pour l'appeler au téléphone et le lui demander ?Ai-je répliquée.

Il avait rit sans me répondre, vexée, je boudais toute la journée.

 Enfin apprenant notre destination, je demandais à Mokhtar Aniba innocement :

-Notre maison ici on va la détruire puisque on part pour l'Indonésie n'est-ce pas  ? ,

Riant, mes parents m'avait répondue:

-Ce n'est pas un aller simple, c'est un aller retour et en revenant on habitera cette maison.

 

En arrivant en Suisse notre premier escale, je voyais la neige tombait dru :

-Alors Baba, je peux faire un bonhomme de neige ?

-Non on doit rester dans l'aéroport, notre avion va partir pour Athènes.

Une fois à Athènes, j'étais ravie on diraient que j'étais en terre conquise, on passèrent une journée et une nuit et à l'aéroport pour s'envoler vers Bahrein, j'avais demandée :

Quand on va arriver ?

-Demain inshâallah.

Ah! baba il y a alors un hôtel dans le ciel. M'étais-je écriée ravie ....

قراءة 327 مرات آخر تعديل على الجمعة, 04 شباط/فبراير 2022 12:39

أضف تعليق


كود امني
تحديث