قال الله تعالى

 {  إِنَّ اللَّــهَ لا يُغَيِّــرُ مَـا بِقَــوْمٍ حَتَّــى يُـغَيِّـــرُوا مَــا بِــأَنْــفُسِــــهِـمْ  }

سورة  الرعد  .  الآيـة   :   11

ahlaa

" ليست المشكلة أن نعلم المسلم عقيدة هو يملكها، و إنما المهم أن نرد إلي هذه العقيدة فاعليتها و قوتها الإيجابية و تأثيرها الإجتماعي و في كلمة واحدة : إن مشكلتنا ليست في أن نبرهن للمسلم علي وجود الله بقدر ما هي في أن نشعره بوجوده و نملأ به نفسه، بإعتباره مصدرا للطاقة. "
-  المفكر الجزائري المسلم الراحل الأستاذ مالك بن نبي رحمه الله  -

image-home

لنكتب أحرفا من النور،quot لنستخرج كنوزا من المعرفة و الإبداع و العلم و الأفكار

الأديبــــة عفــــاف عنيبـــة

السيـــرة الذاتيـــةالسيـــرة الذاتيـــة

أخبـــار ونشـــاطـــاتأخبـــار ونشـــاطـــات 

اصــــدارات الكـــــاتبــةاصــــدارات الكـــــاتبــة

تـــواصـــل معنــــــاتـــواصـــل معنــــــا


تابعنا على شبـكات التواصـل الاجتماعيـة

 twitterlinkedinflickrfacebook   googleplus 


إبحـث في الموقـع ...

ألبــــوم الصــــور

مواقــع مفيـــدة

rasoulallahaomabinbadisbassairveccosassalachihabbinnabilejeunemusulmansultan cerhso shamela wefaqdev iktab
السبت, 11 آذار/مارس 2017 17:16

Fondaco dei Turchi 56

كتبه  Afaf Aniba
قيم الموضوع
(0 أصوات)
Fondaco dei Turchi 56

Tôt le lendemain Selma s’éveilla. En ouvrant les yeux, elle regarda autour d’elle étonnée. Elle se rappela avec un a propos leur déménagement de la veille. Se levant, elle achevait sa prière quand elle entendit le pas de Murad dans le couloir. S’habillant à la va-vite, elle sortit. Dans la cuisine, debout en train de réchauffer le lait qu’il avait mis à bouillir, Murad sourit à sa sœur :

-Pourquoi ne pas patienter et me laisser jouer mon rôle ? Fit-elle en guise de bonjour.

-Parce qu’en allant te chercher hier du Fondaco, tu étais au bord de l’épuisement et je voulais que tu fasses la grasse matinée jusqu'à huit heures. Répliqua-t-il.

-Il n’y a pas de grasse matinée jusqu'à huit heures. Rectifia sa sœur le ton gaie.

-Je suis rassuré.

-A quel sujet ? Fit-elle en disposant les tasses de lait, le beurre et la confiture sur la table, elle en grilla en un tourne main des tartines.

-La gravité qui n’a pas quitté tes traits hier m’a inquiété, je me suis dit qu’il est fort probable qu’aujourd’hui tu feras triste mine, mais la lueur qui danse dans tes yeux dément mon appréhension.

Ils burent et mangèrent en silence. A la fin, la jeune femme lava la petite vaisselle qui s’était formée, et rangea la cuisine :

-Désolée, je ne puis rien cuisiner dans ces circonstances. Fit-elle.

-Cela ne fait rien, nous nous régalerons de toute sorte de pizza qu’on sait si bien confectionner en Italie.

En retrouvant son frère sur le palier de leur appartement, elle vit celui-ci fermer à double tour leur porte d’entrée :

-Tu ne dois pas oublier que cette après-midi je repars à Rome. Lui dit-il.

La première personne qu’ils virent débarquer sur le pontile du Fondaco fut le pr Travieti :

- Sans vous, je ne sais ce qu’il serait advenu de mon mémoire. Dit avec chaleur Selma.

Il eut un bon sourire pour elle :

-Vous aurez sûrement trouvé quelqu’un de plus compétent que moi et de plus jeune, ne sous-estimez pas la jeune génération d’historien Italien.

-Et comment je le ferais et leurs maîtres de pensée sont des professeurs comme vous ! Repartit-elle.

Corbéo surgit un peu plus tard, Murad qui n’avait pas eu le temps la veille au soir d’examiner le compteur Geiger qu’avait rapporté avec lui Travieti  eut l’opportunité de le voir à loisir, devenu plus sophistiqué d’apparence et moins lourd qu’il ne s’y attendait.

قراءة 131 مرات آخر تعديل على الخميس, 23 آذار/مارس 2017 17:14
المزيد في هذه الفئة : « Fondaco dei Turchi 53 Fondaco dei Turchi 55 »

رأيك في الموضوع

{ مَا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلَّا لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ } سورة ق الآية 18